Nos promesses d'action pour l'Année internationale pour l'élimination du travail des enfants

Nos promesses d’action pour l’Année internationale pour l’élimination du travail des enfants

Publié le 31 Mar 2021

A l’invitation de Alliance 8.7, nous nous engageons publiquement à contribuer aux efforts dans le cadre de l’Année internationale le travail des enfants, au-travers de trois promesses d’action :

  • diffuser une information juste et pédagogique auprès des citoyens et des organisations dans le monde ;
  • agir avec les parties prenantes et nos partenaires dans le cadre du Lab 8.7 :
    • d’une part, aiguiser la vigilance et l’action des parties prenantes face au travail des enfants,
    • d’autre part, expérimenter de nouvelles solutions pour prévenir ce risque complexe.

Diffuser l’expertise : La sensibilisation étant essentielle pour RHSF, nous nous engageons à diffuser une information juste et pédagogique auprès des citoyens et des organisations dans le monde.

Comment votre promesse d’action contribuera-t-elle à mettre fin au travail des enfants d’ici 2025 ?

Prévenir les risques de travail des enfants et de travail forcé dans les chaînes d’approvisionnement est la mission de RHSF. Nous expérimentons des solutions de prévention pilotes avec les parties prenantes, et partageons notre expertise auprès de tous les publics autour de trois convictions : REFUSER, COMPRENDRE, AGIR. Nous sommes convaincus que chacun a un rôle à jouer pour que les enfants ne soient pas exposés à des travaux abusifs dans nos chaînes d’approvisionnement.

D’ici 2025, nous mettrons tout en œuvre pour embarquer les professionnels dans la détection et la prévention des risques de travail des enfants, ainsi que pour équiper les consommateurs afin qu’ils exigent des biens et des services exempts de toute forme de travail indécent.

Comment allez-vous mettre en œuvre votre promesse d’action 2021 ?

Concrètement, nous nous engageons à intensifier notre travail de sensibilisation en 2021 :

  • Formalisation d’un programme de sensibilisation de trois ans qui capitalisera sur notre centre de ressources afin d’élargir notre offre d’outils et de programmes de formation à destination des professionnels, des bénévoles, des associations de consommateurs d’ici 2025. Nous définirons et suivrons également l’impact de notre programme de sensibilisation à l’aide d’indicateurs.
  • Proposer de nouveaux outils et développer les outils existants. Nous nous engageons à assurer une promotion plus large de notre Explorer existant, notamment auprès de nos membres et via le concours de bande dessinée ainsi qu’à ajouter du nouveau contenu. Explorer est l’outil en ligne de sensibilisation du RHSF, accessible à tous (professionnels, citoyens, entreprises…). Nous publierons une nouvelle version de nos cartes de risques pays, mieux adaptée aux attentes de la loi française Devoir de Vigilance. Nous allons définir et rechercher des financements pour la création d’un kit du consommateur. Enfin nous lancerons une version publique de nos Flash info sessions – aujourd’hui proposées aux membres de notre Business Club – et organiserons 2 sessions en 2021.
  • Développer de nouveaux programmes de formation. Nous élaborerons et mettrons en œuvre 3 sessions de formation dédiées aux adhérents de RHSF. Nous concevrons le programme de formation de manière à encourager nos membres à devenir des porte-voix de la cause. Nous déploierons un minimum de 10 sessions de formation auprès des professionnels.
  • Établir des partenariats clés pour démultiplier les actions. 
    • Nous organisons le concours international de dessins sur le travail forcé avec l’OIT (Organisation internationale du travail) et Cartooning for Peace et nous décernons un prix spécial au meilleur dessin humoristique sur le « travail forcé des enfants ». Tous les dessins seront ensuite mis en valeur dans une exposition itinérante ainsi que dans un catalogue et un dépliant.
    • En outre, RHSF partage son expertise avec une organisation de consommateurs clé afin qu’elle puisse formaliser sa méthodologie pour intégrer les risques du travail des enfants et du travail forcé dans son évaluation comparative des produits.

2021 est une année très spéciale : l’année internationale de l’élimination du travail des enfants. En outre, la France s’est engagée à devenir un pays « pionnier » de l’Alliance. En tant qu’ONG basée en France, nous avons décidé d’utiliser le langage universel des arts pour diffuser une meilleure compréhension du problème et inciter chacun à agir contre le travail des enfants. Pour RHSF, le concours de dessins animés est un outil. Par ailleurs, nous avons produit un hymne et sommes en train de créer une pièce de théâtre sur la toute première loi sur le travail des enfants en France. Ces outils viendront s’ajouter aux outils et formations de RHSF disponibles en ligne.

Comment allez-vous communiquer sur cet engagement d’action 2021 ?

Notre ambition est que chaque enfant puisse rêver de l’avenir. Nous pensons que pour réussir notre mission et notre ambition, nous ne pouvons pas rester seuls : chacun, à son niveau, peut apporter sa contribution. C’est pourquoi nous continuerons à partager notre connaissance du terrain et notre expertise avec toutes les parties prenantes ainsi que tous les publics afin de mobiliser chacun de manière volontaire et constructive.

Conscients de nos ressources financières et humaines limitées, notre stratégie de communication se concentre sur des actions ciblées et directes sur les principaux canaux numériques. Notre communication se concentrera sur les publics clés et leur donnera les moyens de devenir des voix pour l’élimination du travail des enfants. Notre effort en 2021 et au-delà sera également de garantir la régularité de nos interactions.

Nous mobiliserons nos membres et les entreprises partenaires à l’aide d’outils de communication directe via des sessions d’information Flash, des bulletins d’information et des revues de presse.

Nous toucherons les professionnels via LinkedIn ainsi que des sessions de formation en ligne gratuites. Nous leur accordons également un accès libre aux outils opérationnels disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, dans les locaux de la Commission européenne, notre centre de ressources.
Nous sensibiliserons les consommateurs ainsi que les citoyens via nos posts réguliers sur Facebook. Surtout, nous tirerons parti de nos partenariats avec des partenaires clés établis tels que l’OIT et un magazine de consommateurs pour atteindre un public beaucoup plus large.

Nous utiliserons nos compétences éditoriales pour faire valoir notre expertise dans les médias, au moins en France.

Enfin, nous ferons tout notre possible pour valoriser nos pièces artistiques – exposition de bandes dessinées, hymne et pièce de théâtre – via les réseaux sociaux et nos partenariats clés afin d’assurer la plus large audience et de sensibiliser le plus grand nombre de citoyens possible.

Découvrez notre promesse d’action en anglais sur le site End Child Labour 2021.

Lab 8.7 aiguiser la vigilance et l’action des parties prenantes pour prévenir le travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement

La complexité des risques liés au travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement exclut les solutions simples et unilatérales. De telles solutions, appliquées à des symptômes, déplacent au mieux le problème, au pire l’exacerbent. Parallèlement, les audits de conformité et les politiques de conformité actuelles, bien que nécessaires, se sont révélés insuffisants pour prévenir le travail des enfants.

Au cours de ses 15 années de missions de terrain à travers le monde et divers secteurs, l’ONG Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF) a acquis une connaissance directe de ces réalités. Parce que les nouvelles solutions doivent être conçues et validées dans une démarche globale impliquant les parties prenantes, RHSF a lancé l’incubateur de solutions opérationnelles Lab 8.7 avec des acteurs pionniers dont le Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères ainsi que des entreprises engagées prêtes à tester des solutions. Ensemble, ils s’engagent à inventer, tester et diffuser de nouvelles solutions opérationnelles.

Comment allez-vous mettre en œuvre votre promesse d’action 2021 ?

Notre démarche en 2021 : donner les moyens à tous les acteurs des chaînes d’approvisionnement de prévenir les risques de manière effective et durable et de s’engager dans de nouvelles expérimentations à partir de 2022. Nos engagements :

  • Développer et partager un cadre de référence commun qui permettra à chaque partie prenante des chaînes d’approvisionnement d’agir étape par étape pour prévenir les risques. Basé sur la loi française relative au devoir de vigilance et anticipant le règlement européen en préparation, ce cadre commun permettra aux différents acteurs d’intervenir dans le même sens et de manière cohérente avec leur environnement et avec les exigences mais aussi avec l’esprit des législations française et européenne, pour assurer leur impact sur la prévention du travail des enfants. Déjà testé auprès d’acteurs des chaînes d’approvisionnement et devant être affiné grâce à de nouveaux tests avec eux, ce cadre de référence doit permettre aux organisations de définir une politique sincère et cohérente de prévention des risques de travail des enfants et de travail forcé. Munies de ce puissant cadre de référence, les entreprises aiguiseront leur vigilance, les évaluateurs (analystes et représentants de la société civile) leurs exigences, les investisseurs leur analyse tandis que les gouvernements renforceront leur pilotage de la prévention des risques.
  • Déployer au moins 10 sessions de formation pour les professionnels, les diplomates français et les élus afin de permettre des actions communes. Les formations leur permettront d’acquérir une compréhension commune des enjeux et des leviers d’action et de monter ensemble des projets d’expérimentation.

Comment votre promesse d’action contribuera-t-elle à mettre fin au travail des enfants d’ici 2025 ?

En l’absence de solution clé en main face aux risques complexes du travail des enfants, il faut tester et diffuser de nouvelles solutions : c’est l’objectif du Lab 8.7. Sur la base de son expertise de terrain, l’ONG RHSF élaborera un cadre de référence testé et validé par les entreprises et les acteurs du Lab 8.7. Il sera ensuite largement diffusé auprès de tous les acteurs des chaînes d’approvisionnement afin qu’ils puissent construire une politique cohérente, efficace et durable de prévention du travail des enfants. Une formation sera également dispensée aux personnes désireuses de s’engager dans ce cadre vertueux au sein du Lab 8.7.

Découvrez notre promesse d’action en anglais sur le site End Child Labour 2021.

Lab 8.7 expérimente des solutions dans les chaînes d’approvisionnement : éducation et compétences d’avenir dans l’agriculture (Costa Rica, France)

Il n’existe actuellement aucune solution clé en main aux risques complexes du travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement.
Nous devons expérimenter de nouvelles approches globales impliquant tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement. C’est la mission du « Lab 8.7 », l’incubateur de solutions opérationnelles lancé par l’ONG Ressources Humaines Sans Frontières (RHSF) avec des acteurs pionniers dont le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, ainsi que des entreprises engagées prêtes à tester des solutions. Ensemble, ils s’engagent à inventer, tester et diffuser de nouvelles solutions opérationnelles.

Le Lab 8.7 a défini 3 lignes directrices principales pour les expériences dans les chaînes d’approvisionnement jusqu’en 2025 :

  • Chaînes de recrutement équitable,
  • Gestion responsable de la main-d’œuvre,
  • Éducation et compétences d’avenir dans l’agriculture

Le Lab 8.7 créera et expérimentera une approche éducative et d’apprentissage qui doit donner de l’émancipation aux enfants et de la fierté aux parents et aux travailleurs. Ces trois orientations seront déployées simultanément pour expérimenter un modèle d’excellence durable pour une agriculture respectueuse de tous les travailleurs, attractive pour les jeunes, capable de pérenniser et de développer ses métiers et ses savoir-faire en lien avec les enjeux économiques et environnementaux d’aujourd’hui et de demain.

Comment allez-vous mettre en œuvre votre promesse d’action 2021 ?

En 2021, le Lab 8.7 lance deux expérimentations de terrain en parallèle, l’une en France et l’autre au Costa Rica, impliquant 3 chaînes d’approvisionnement et leurs écosystèmes locaux. Nos engagements en 2021 :

  • En France, dans 2 régions (Landes et Alpes-Maritimes) :
    • Définir le plan d’action avec les partenaires impliqués, dans une démarche de co-construction et sur la base des résultats de l’analyse menée en 2020 sur le terrain et auprès des jeunes.
    • Lancer l’expérimentation, commencer par identifier les tâches et les compétences qui peuvent contribuer à un secteur agricole durable (« compétences d’avenir »), identifier leur impact sur la qualité des produits, et lancer un cluster visant l’excellence sociale, environnementale et la qualité des produits.
    • Partager les premiers enseignements des expérimentations au 4ème trimestre 2021.
    • Initier le développement d’un guide pratique pour prévenir le travail des enfants dans une filière agricole spécifique, étape par étape, en s’appuyant sur les leçons tirées de l’expérience en France ainsi que sur la vision des agriculteurs, des entrepreneurs et des acteurs de la chaîne d’approvisionnement. Le guide sera basé sur le cadre de référence pour la prévention du travail des enfants développé par le Lab 8.7 (voir l’autre promesse d’action du Lab 8.7) et sera adapté à d’autres secteurs agricoles et d’autres pays après 2021 pour un déploiement plus large.
  • Au Costa Rica :
    • Lancer l’expérience au 4ème trimestre 2021, en commençant par le lancement de groupes de discussion incluant des travailleurs, des agriculteurs et d’autres parties prenantes.
    • Définir le plan d’action à 3 ans avec les partenaires impliqués, dans une démarche de co-construction et sur la base des résultats de l’analyse menée en 2020 sur le terrain.

Comment votre promesse d’action contribuera-t-elle à mettre fin au travail des enfants d’ici 2025 ?

Le travail des enfants est massivement présent dans l’agriculture et peut prendre des formes diverses, des enfants migrants de 5 ans exposés au travail au Costa Rica, aux conditions de travail dangereuses pour les apprentis en France. Un cercle vicieux se noue entre travail indécent et manque d’attractivité des métiers. Nous voulons briser ce cycle en valorisant l’éducation et en proposant un modèle d’excellence durable : un secteur agricole respectueux des travailleurs, attractif pour les jeunes et adapté aux défis économiques et environnementaux actuels. Avec des experts académiques internationaux, nos expérimentations permettront de valider des solutions opérationnelles et seront ouvertement partagées avec toutes les parties prenantes d’ici 2025.

Découvrez notre promesse d’action en anglais sur le site End Child Labour 2021.